Navigation | Contenu

Rechampir, l'édition
Se donner du champ

Fils de Solange Perrin

Guillaume Perrin

“Le trait dominant de la sensibilité individualiste est en effet celui-ci : le sentiment de la”différence" humaine, de l’unicité des personnes."

1Je finis dans le train qui me ramène à Paris La Sensibilité individualiste de Georges Palante dans son édition Folle Avoine. Assez étrange que j’ai pris ce livre pour aller en Bretagne, la baie de Saint-Brieuc n’étant pas du tout celle de Saint-Malo !

2Ma volonté, c’est de partir un peu plus loin encore. Je fais ces études Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives, NDA) et ensuite, je m’engage. Sous-officier, d’abord, ou aspirant je verrai bien. Pour l’action et le terrain en tout cas, les opés extérieures. À Saint-Malo, j’ai pas mal de copains marins ou qui veulent le devenir. Mais pour moi, ce ne sera pas la Marine ou les pompiers : ça c’est côté eau, moi je suis côté feu. L’armée de terre, l’artillerie, ça c’est bon. Mais je ne vais pas me précipiter aujourd’hui à courir au recrutement. Je veux préparer mon entrée au niveau que je veux. L’armée, il leur faut bien des diplômés aussi.

3Je n’en ai pas encore parlé aux parents. Ils pensent que je vais devenir prof, éducateur ou un métier comme ça. Ca, ça ne m’intéresse pas. Ça risque de ne pas être facile pour eux de me savoir parti n’importe où n’importe quand, dans des endroits dangereux. Ils sont plutôt casaniers et pas vraiment militaristes. Pour mes frères, je ne sais pas trop. Ils sont jeunes et trop dans leur monde je crois. Leurs mondes un peu douillets, l’ordinateur pour l’un, une musique en forme de secte baba cool pour l’autre. Il y en a un qui like et l’autre qui dessine des croix à l’envers : je ne suis pas sûr que ça va nous sauver le monde.

4Oui, bien sûr qu’il va falloir se défendre avec des armes et des obus, qu’est-ce que vous croyez ? Que tout le reste du monde va devenir gentil avec nous, comme ça, du jour au lendemain ? Moi, ça m’étonnerait. Il va falloir aller régler des problèmes, là-bas, si on ne veut plus de problème chez nous. Sans compter que tout va s’aggraver avec l’écologie, vous savez.

5Je vis seul. J’ai quelques aventures comme ça mais je ne veux pas “m’engager” dans ce sens-là. Les mecs que je rencontre, ils comprennent. C’est courant dans notre milieu. Je suis gay, je suis homosexuel, ce ne sera pas forcément simple pour moi dans l’armée. Mais je suis confiant et je veux que les choses changent, avancent en plus de respect aussi.

6Voilà, j’espère que vous avez tout bien noté parce que pour votre reportage là, dans quelques mois, je ne sais pas où je serai. En même temps, vous pouvez me rayer de la liste aussi, ça ne me dérange pas d’être rayé. Il en faut, à chaque époque il en faut des gars qui soient rayés de liste. Le jour J, voilà, pan, des rangs entiers de jeunes soldats, en 14, des lignes entières, en Algérie, une génération… Alors voilà, c’est mon tour, je suis d’accord. OK pour le boulot, je suis volontaire. Pour mes frères, je veux bien le faire pour mes frères. Que Ronan gribouille ses lettres sataniques, qu’il s’entraine à écrire en gothique, qu’il s’entraine au chant guttural, à se maquiller en noir et à pousser à fond sa gratte. Que l’autre caresse des chatons virtuels et balance des lol et des pdr à toutes ses phrases, qu’il signe toutes les pétitions inutiles qui circulent pour toutes les causes possibles, qu’il bidouille l’électronique pour réguler le chauffage à la maison, tout ça. Et pour les parents bien sûr. Moi je serai le Gardien.

7Non, je ne me sens pas exclu, j’assume, c’est différent. C’est une question d’héritage, on nait ici et pas ailleurs, alors il faut assumer.